Le contexte

Découvrez pourquoi Hearfit

L’ouïe, comme la vue, est un sens qui se détériore avec le temps. Appelée presbyacousie, cette perte auditive apparaît très progressivement. Les personnes concernées n’ont pas toujours conscience de leur surdité. Lorsqu’elles envisagent de porter une aide auditive, il y a déjà bien longtemps que les troubles se sont installés (7 ans en moyenne).

Lorsque l’on entend moins bien, le cerveau reçoit moins d’informations à traiter. Peu à peu, il s’habitue à cette baisse d’activité, les conséquences en sont multiples :

  • Etant moins sollicité, il vieillit plus vite et perd l’habitude de reconnaître les sons.
  • Les connections cérébrales se réorganisent, ce qui contribue à déformer l’univers sonore. Cette déformation accentue la difficulté à identifier les sons.

Ces désagréments ont des répercussions négatives sur les relations sociales, la qualité de vie, la santé mentale ou la confiance en soi. Pour la grande majorité des malentendants, la solution la plus adaptée est le port d’aides auditives. Cependant, une part importante des personnes qui en bénéficient font état de difficultés rencontrées au quotidien :

  • L’impression d’entendre, du fait de l’amplification mais de ne pas comprendre ce qu’on leur dit
  • Des difficultés à identifier la provenance des sons perçus
  • Un certain mal être lorsqu’elles se trouvent dans un environnement bruyant (au restaurant, dans la rue…), on peut parler ici « d’éblouissement sonore »

Ces désagréments sont tout à fait naturels. Dans un premier temps, les aides auditives vont permettre de redécouvrir certains messages sonores que le cerveau ne percevait plus. Ainsi, seuls 57,8% des personnes appareillées se disent pleinement satisfaites et ce pourcentage décroit avec l’âge.

Pour améliorer leur efficacité et faciliter le processus d’adaptation, on peut avoir recours à des exercices d’entraînements auditifs. Ils permettront de développer une meilleure discrimination des sons ainsi qu’une meilleure compréhension de la parole. Pour résumer, l’appareil auditif aide à entendre, tandis que l’entraînement aide à comprendre.

Comment fonctionne l’entraînement auditif Hearfit ?

Pour être efficace, un entraînement auditif doit être personnalisé et s’adapter aux difficultés de chaque patient. Il est donc nécessaire de commencer le programme par un bilan global de compréhension. Forte d’une base de données évolutive de plus de 700 mots, l’application Hearfit est en mesure d’établir une cartographie précise des confusions phonétiques propres à chaque patient. Sur la base de ce bilan, l’application Hearfit va proposer un programme d’entraînement auditif personnalisé sous la forme d’exercices ludiques. Chacun pouvant évoluer à son rythme et en autonomie.

A qui est destiné l’entraînement auditif Hearfit ?

  • Le patient appareillé (hors période d’adaptation)
  • Qui souhaite être acteur de son appareillage
  • Qui a besoin d’être stimulé
  • Qui ressent un sentiment d’isolement social